Actualité, Ressources

Prendre soin de soi, tout simplement

Voici la rentrée et depuis le mois de mars dernier, ce sont les premières semaines où enfin nous retrouvons un peu de temps sans enfants. Les mille et uns formulaires de la rentrée sont remplis, les activités extrascolaires ont repris et nous voilà déjà sur les rotules, suppliants de retrouver rapidement une vie normale, sans covid, avec si possible de quoi reprendre des forces. Par ailleurs, nous pouvons avoir le sentiment d’avoir amassé trop de choses, trop de stress, trop de distractions. Et si économiser notre temps, notre argent et notre énergie nous permettait de passer de meilleurs moments avec ceux que nous aimons et de nous ressourcer ? Choisir de vivre simplement, c’est choisir de se concentrer sur ce qui compte vraiment. Alors comment faire « simple » et prendre soin de nous, parents ?

Qui veut voyager loin, ménage sa monture

Jean Racine

De quoi avons-nous besoin ?

De calme ? De nature ? De simplicité ? De sport ? De réconfort ? D’écoute ? De créer ? De voir du beau ? de rire ? De douceur ? De repos ? D’affection, de tendresse ? De partager ? De soutien ? De vous retrouver en famille ? D’avoir plus de moments de qualité ? plus de moment de « rien » ? Plus de temps en couple ? …Prenez le temps d’identifier ce dont vous avez le plus besoin car c’est en répondant à ce besoin le plus important pour vous que vous pourrez plus efficacement vous ressourcer.

Quelque soit votre besoin aujourd’hui, le Réseau des Parents vous propose de quoi récupérer un peu de temps et d’énergie pour faire ce qui vous plait et ce qui vous ressource. Nous vous proposons de calmer le jeu et de choisir comment ralentir votre rythme et vous simplifier la vie autant que possible en attendant que l’on sache quand et si on pourra reprendre une vie « normale » un jour.

Prendre soin de soi, ce n’est pas de l’égoïsme mais une question de survie. Un parent qui va bien, c’est une famille qui va bien.

Se simplifier la vie pour retrouver de l’énergie et du temps

On vous le dit tout de suite, arrêtons de vouloir la perfection tout le temps. Donc on laisse de côté la perfection et on choisi de vivre plus simplement. Nos enfants n’ont pas besoin de parents parfaits mais de parents qui vont bien. Accordons-nous le droit de ne pas satisfaire immédiatement tous les besoins de nos enfants, avant même qu’ils ne les formulent. Quand c’est un nourrisson, c’est normal de répondre à toutes ses demandes mais en grandissant l’enfant a besoin de parents capables de lui dire non. Sans cette capacité de dire non (et de s’y tenir), on est vite débordé par les exigences de plus en plus nombreuses. De la même manière, apprenons à trier l’indispensable et le superflu dans les innombrables tâches qui occupent notre quotidien. qu’est-ce qui est urgent et important ? Qu’est ce qui est important mais peut être fait plus tard, qu’est ce qui n’est pas important, et qu’est-ce qui est finalement inutile ? En hiérarchisant ses priorités, on gagne de l’énergie, du temps et on simplifie aussi le quotidien. On peut aussi mieux voir ce que l’on peut déléguer et à qui. Allégeons au maximum les plannings et pensons à demander de l’aide auprès de notre conjoint, de nos amis, voisins, baby-sitters…

Mes méthodes pour ralentir, déstresser et m'organiser | La marmotte chuchote
La matrice d’Eisenhower : un bel outil pour hiérarchiser ses priorités.

Un temps pour être efficace

Personne n’est efficace 24h sur 24. Essayons de voir à quel moment de la journée nous avons le plus d’énergie et programmons un maximum d’ activités énergivores à ce moment-là. Si c’est le matin pour nous, alors levons-nous quelques minutes plus tôt pour vider tranquillement le lave-vaisselle, pendre le linge, ranger le linge, ranger notre lieu de vie, faire du sport. Essayons de voir entre conjoints à quel moment sont les meilleures énergies de chacun pour en profiter ! On vous propose de lister tout ce qu’il y a à faire chez vous avec votre conjoint pour redéfinir qui s’en occupe et quand (et de l’afficher sur le frigo pour que chacun se souvienne sans aide de ce dont il est responsable).

Désencombrer

Moins d’objets dans la maison, c’est moins de temps passé à ranger, faire le ménage, réparer, etc…Désencombrons un petit peu chaque jour notre lieu de vie. Soit on fait le grand désencombrement d’un seul coup (ou presque ) soit on peut décider de passer 5 minutes chaque jour sur un point de la maison et on jette/donne/vend le résultat. Commençons par donner les choses dont nous n’avons plus besoin puis réfléchissons à ce qui ne nous manquerait pas si nous devions tout perdre ? Qu’est-ce qui ne sert à rien chez nous ? Nous pouvons le faire sous forme de jeu avec les enfants : chaque jour, ils mettent dans une caisse à disposition un de leurs objets qui ne sert à rien et donnons, vendons tout ce qui est dans la caisse !

Une fois l’espace désencombré, empruntons à Marie Kondo sa technique de « les mêmes choses sont rangées au même endroit« . Par exemple, groupons tous les sacs réutilisables de la maison au même endroit, toutes les réserves de fournitures scolaires, tout le linge de maison, etc… tout le monde saura où chercher les choses chez nous et cessera de nous demander où elles sont et saura même où les ranger (si, si !), un énorme gain de temps et d’énergie !

Organiser les tâches du quotidien

Mettons en place des routines pour ne pas avoir à réfléchir tout le temps à ce qu’il y a à faire. Le lundi c’est courses, le mercredi c’est ménage, le jeudi on s’occupe de l’administratif, etc… Et les autres jours on ne s’en occupe pas et tant pis si l’entrée ou le salon ne sont pas nickels ou si on mange des pâtes parce qu’il n’y a plus rien dans le frigo ! De la même manière, prendre le temps de préparer le soir toutes les affaires du lendemain permet de ne pas être stressé le matin et de gagner du temps.

Pour éviter le « Maman, Papa, on mange quoi ce soir ? » et en plus pour faire des économies, on fait des menus ou alors des menus type par semaine : le lundi ce sont des pâtes, le mardi des tartes salées, le mercredi un plat à base de légumes, le jeudi à base de céréales, le vendredi à base de soupe ou salade, etc… A chacun de voir ce qu’il aime manger en famille. Les avantages sont nombreux : tout le monde mange plus équilibré et se sent donc en meilleur santé, on s’évite une déprime en ouvrant le frigo et on ne dépense pas des sous dans des aliments que l’on ne consomme pas finalement.

Si ça nous plait et nous ressource de faire « top chef » à la maison, faisons-le, mais si c’est énergivore, faisons simple : une soupe/salade, un yaourt et une compote et voilà un repas parfait ! Il y a plein d’idées de repas ultra simples à piocher sur internet. Faisons-nous une liste de repas types et nous n’aurons plus à y réfléchir ! Voici quelques idées : quiche/salade, tarte à la ratatouille (en boîte), salade composée, salade de riz, saucisses/lentilles, gratin de pâtes, salade de haricots verts/tomates, toutes les soupes, steack haché purée, pâtes au bouillon de poulet, croque monsieur au four, oeuf cocotte, omelette aux épinards, pâtes bolognaise, riz genre cantonnais avec petit pois/jambon/oignon/omelette, tomates au four avec un un oeuf au plat, crêpes que chacun garnit à son goût, légumes farcis, lasagnes aux légumes, petits pois au four avec un peu de crème fraîche/bouts de jambon, semoule. Préparer un repas unique pour tout le monde, c’est un vrai gain de temps ! Et quitte à préparer un repas, pourquoi ne pas en préparer un deuxième en même temps, ce sera toujours ça de fait pour le repas suivant. On peut également cuisiner en double et congeler pour une prochaine fois. Un vrai gain de temps, et quel bonheur d’avoir un bon plat mijoté tout prêt et fait maison sans se donner trop de mal !

Faisons participer l’ensemble de la famille aux tâches quotidiennes. Outre le fait que chacun apprend peu à peu à prendre soin de son lieu de vie, que votre lieu de vie s’en sort bien mieux, c’est une formidable activité pour renforcer la cohésion familiale et le sens de l’organisation de chacun.

Organiser son temps pour se ressourcer

L’emploi du temps de la famille est désormais assez fixe et à, nos yeux, plein de contraintes. Peut-être est-ce le moment de regarder autrement ce moment où nous attendons sur un banc que notre cher enfant achève son cours de gymnastique, de flûte ou de judo ? Et si il y avait moyen de transformer ce moment en moment pour vous ? Un bon bouquin ? Une boisson chaude dans un thermos, un petit café au coin de la rue pour passer ce temps tranquillement ? le meilleur moment pour appeler un ou une amie ? N’y aurait-il pas là le moyen de reprendre des forces finalement ?

Dans le même ordre d’idée, accordons-nous un sas de décompression entre nos deux journées, celle du travail à l’extérieur et celle des tâches ménagères et éducatives : respirons profondément, fermons les yeux quelques instants, savourons un thé, lisons quelques pages d’un livre ou d’un magazine, rêvassons quelques minutes…

Instituons des temps calmes à la maison, particulièrement aux moments où nous saturons. La règle de « Chacun dans sa chambre après le déjeuner pour permettre à chacun de recharger ses batteries » est quelque chose de relativement facile à mettre en place, d’autant plus si nous expliquons notre besoin à notre famille.

Moins de sollicitations

Arrêtons ou en tout cas regardons moins souvent les sites d’informations pour éviter d’avoir tout le temps le moral en berne et en plus on gagnera du temps !

Et si on décidait aussi d’être un peu plus réglos avec les portables à la maison. Allez hop, on rentre à la maison et on pose son portable à un endroit où l’on ne sera pas tenté, un « parking des portables » pour être plus disponible à soi-même et aux autres. Les heures à surfer sur internet, à jouer à notre jeu favori, à envoyer des textos et des messages sur Whats’app donnent la sensation de ne plus avoir de temps. Fixons-nous des limites d’utilisation de notre smartphone, organisons activités et sorties sans écran pour être 100% disponible à nous même et aux autres. Nous pouvons commencer par désactiver toutes les notifications pour ne pas être dérangé, de mettre les écrans en noir et blanc (beaucoup moins tentant !) mais également décider qu’entre telle heure et telle heure, notre smartphone est remisé dans un endroit où nous n’irons pas le chercher ou que nous ne répondrons pas aux sollicitations et appels de ce dernier.

« Les meilleurs choses dans la vie ne sont pas des choses »

Art Buchwald

Et si on s’arrangeait avec la voisine, une amie pour faire un roulement pour les activités extra scolaires, ce qui permettrait à chacun de reprendre son souffle plus souvent ?

Et si on décidait aussi parfois de ne rien faire en famille, pendant tout un week-end par mois, un week-end en pyjama à lire des histoires, à regarder nos films préféres, à rester tranquillement ensemble et goûter le plaisir de ne rien faire ?

Simplifions par petit pas…

On ne va certainement pas réussir à simplifier tout d’un claquement de doigt mais peut-être pouvons-nous choisir une partie de notre vie de parent que nous pourrions simplifier pour mieux nous ressourcer. Laquelle choisissons-nous ? Quel petit pas allons-nous mettre en place dès demain ?

Petit à petit, l’oiseau fait son nid.

Proverbe Français

Article rédigé par Gabrielle Sebire