Ressources

Enfants et écrans : en quête d’équilibre !

 

Ah…ces écrans…ils n’ont de cesse de nous attirer, petits et grands. Qu’on le veuille ou non, nos enfants baignent dans un bain d’écrans : télévision, tablettes, consoles de jeux, smartphone. Les éviter devient très compliqué ! Mais comment faire pour mieux organiser ces temps d’écrans ? Quelles règles se donner pour en être moins dépendants ? Comment faire en sorte que notre enfant ne soit pas continuellement devant ?

Tout d’abord, quels sont les impacts des écrans sur nos enfants ?

Cette petite vidéo vous explique les impacts et 4 règles simples (si vous n’arrivez pas à en mettre plus en place) :

  • pas le matin
  • pas pendant les repas
  • pas dans la chambre des enfants
  • pas avant de s’endormir

Serge Tisseron, psychiatre et docteur en psychologie a également défini quelques règles simples permettant de garder de bons points de repères et d’éviter ainsi les excès : la règle des 3 – 6 – 9- 12

afficheapprivoiserlesecrans2016-4-hr-page-0

afficheapprivoiserlesecrans2016-4-hr-page-1

Enfin gardons à l’esprit des règles simples :

Allez-y avec jugement : chaque enfant est différent et nécessite des besoins particuliers. Si le vêtre démontre une surexcitation ou une augmentation de son agressivité après une utilisation prolongée d’un écran, il y aurait peut-être lieu de le limiter davantage ou d’introduire des jeux plus physiques pour extérioriser ses tensions et son agressivité.

2. Coupez l’écran s’il le faut : n’ayez pas peur de passer pour le parent sévère, pas cool ou différent des autres et de limiter le temps pour les écrans à vos enfants et adolescents.

3. Supervisez : votre enfant ne doit pas être laissé à lui-même devant les écrans. Observez l’utilisation faite par l’enfant de l’écran, ce qu’ils regardent, ce à quoi ils jouent. Pour les adolescents plus autonomes, intéressez-vous à ce qu’ils font sur leurs écrans

4. Montrez l’exemple : en tant que parents, utilisez votre écran avec équilibre et un bon dosage. Un collectif de pédiatre vient de tirer la sonnette d’alarme car, privés de la conversation de leurs parents qui sont rivés sur leur smartphone, les enfants de moins de 2 ans commencent à présenter des troubles du langage. Coupez votre smartphone !

5. Pas d’écran avant de dormir : les spécialistes du sommeil recommandent de fermer les écrans au moins une heure avant d’aller dormir, car l’écran stimule le cerveau par la lumière bleue qu’il projette (entre autres) et retarde le sommeil, provoquant pour certains de l’insomnie

6. Jeux sans écran : exposer les enfants à différentes possibilités de jeux afin de développer un plus large éventail de capacités (physiques, psychologiques, sociales). Par le jeu libre (sans écran), l’activité physique, les jeux calmes (lecture, blocs, jeux de société) et jeux créatifs (dessin, peinture, théêtre, improvisation, etc.).