Actualité, Ressources

A toi

A toi le papa, père pour la première fois et qui découvres ce petit être si dépendant de toi,

A toi qui cherches comment prendre ta place depuis que vous êtes rentrés de la maternité avec votre bébé,

A toi qui promènes fièrement ton bébé dans sa poussette,

A toi qui sens combien ces moments sont précieux,

A toi qui aimerais que la maman te laisse un peu plus de place, te pardonne tes erreurs et tes tâtonnements,

A toi qui viens d’entendre pour la première fois le mot PAPA dans la bouche de ton enfant, et qui sent ton coeur prêt à exploser de joie,

A toi qui penses que le monde ne s’arrêtera pas de tourner s’ils ne prennent pas de bain ce soir ou s’ils mangent un paquet de chips en guise de dîner,

A toi qui travailles beaucoup et qui voit peu tes enfants,

A toi qui ne sais pas trop comment ni quoi transmettre à tes enfants,

A toi qui donnes des repères,

A toi qui leur apprends comment devenir grand,

A toi le champion du monde des bisous papillons ou esquimaux,

A toi qui as découvert pendant ce confinement, combien tes enfants étaient à la fois merveilleux et épuisants,

A toi qui penses qu’un papa doit se montrer fort, ne pas pleurer alors que tes enfants aiment aussi voir en toi tes faiblesses, tes émotions, ton humanité,

A toi qui as le tournis au milieu de toutes les injonctions vis à vis des papas aujourd’hui,

A toi qui n’imaginais pas tant de soucis mais aussi tant de bonheur,

A toi qui aimes passer du temps avec un enfant à la fois,

A toi qui refais le monde avec eux,

A toi qui fonds quand tu les entends rire,

A toi qui n’as tes enfants qu’à mi-temps,

A toi qui ne les as pas vus depuis longtemps,

A toi qui as la chance d’avoir trouvé une place de père qui te convient,

A toi qui te lances dans des projets fous par amour pour eux,

A toi qui voudrais être un bon père,

A toi qui saisis la main de l’enfant pour lui montrer le vaste univers,

A toi qui, par ta présence singulière, permets à l’enfant de voir une autre manière de penser que sa mère,

A toi qui fais la grosse voix parfois,

A toi qui as le cou couvert de bisous quand tu rentres chez toi,

A toi qui aimerais tant appuyer sur pause et avoir plus de temps avec tes enfants,

A toi qui découvres tes enfants adolescents,

A toi qui aimerais tant pouvoir assurer leur avenir,

A toi qui es le meilleur des pères, imparfait mais suffisamment bon,

A toi qui te sens père déplorable mais qui sens aussi qu’il vaut mieux s’adosser à un arbre tordu qu’au vide,

A toi qui n’as pas connu ton père et qui cherches sans modèle comme on naît et est père,

A toi qui lis dans les yeux de leur maman combien tu es un bon père pour tes enfants,

A toi qui les déstabilises parfois,

A toi qui es père à ta manière, à nulle autre pareille, pas un père idéal, mais un père bien réel,

A toi qui as décidé de t’impliquer sans attendre d’être parfait,

A toi qui imites merveilleusement bien la voix du méchant dans l’histoire que tu lis à tes enfants,

A toi qui aimes partager tes passions avec tes enfants,

A toi qui chantes, danses, ris, fais des ribouldingues avec eux,

A toi qui les aimes plus que tout et ne sais pas toujours comment le leur montrer,

BONNE FÊTE PAPA

Un enfant sans père est comme une maison sans toit

Proverbe bouddhiste

Par Gabrielle Sebire, auteur, enseignante et fondatrice de Happy HP Family