Actualité, Ressources

Les conflits, épisode 2 : mieux communiquer, créer, amour et humour

Nous vous avions laissés dans le précédent article avec des éléments de compréhension sur l’utilité des conflits, leur compréhension et sur la nécessaire expression des points de vue de chacun. Une situation pas toujours confortable mais qui fait le sel de la vie !

Cependant, il existe des moyens de mieux se comprendre, de limiter les incompréhensions et de mieux fonctionner les uns avec les autres. Comment ? Avec le quatuor gagnant : communication, créativité, amour et humour.

Apprendre à communiquer efficacement

Une des causes principales des conflits est une mauvaise communication. Pour communiquer correctement ensemble, on a souvent besoin d’un décodeur, de bien comprendre la langue de son interlocuteur. En s’adressant plus particulièrement dans la langue que pratique l’autre, on a plus de chance d’être entendu et d’éviter les incompréhensions génératrices de conflits !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est speak-238488_1920.jpg

On peut également s’entraîner à communiquer de manière non violente. En pratique, c’est

  • éviter l’interprétation,
  • parler au « je »,
  • s’en tenir aux faits,
  • nommer son ressenti dans le conflit,
  • nommer son besoin
  • exprimer une demande claire.

Cela paraît un peu plaqué au début car ce n’est malheureusement pas la manière de communiquer la plus pratiquée. Puis, au fur et à mesure qu’on la pratique, cela devient plus facile. On se comprend mieux, on communique mieux et on évite ainsi de nombreux conflits.

Dans le même ordre d’idée, on peut apprendre à tous les membres de la famille à devenir de bons chevaliers des temps modernes qui sauront mieux communiquer leurs besoins mais aussi mieux respecter l’autre. La vidéo ci-dessous permet de bien tout expliquer à chacun :

Mieux exprimer notre amour pour réduire les incompréhensions ( et remplir le réservoir affectif de nos enfants)

Il y a des moments où, pour ne pas amorcer un conflit ou mieux en venir à bout, la tendresse et le réconfort priment. C’est d’ailleurs celui dont le comportement nous dérange le plus qui a souvent le plus besoin d’affection à ce moment-là (et nous n’avons pas du tout envie de lui donner un câlin à ce moment-là….justement…). Certains conflits sont animés par le besoin d’avoir l’attention du parent, quitte à avoir des stratégies inadaptées…Nous vous renvoyons sur l’ouvrage de Gary Chapman, Les cinq langages de l’amour qui permet d’identifier le langage de l’amour privilégié par chacun des membres de notre famille. Connaître ce langage permet de désamorcer bien des incompréhensions et remplir le réservoir affectif de chacun.

Chacun d’entre nous privilégie certains canaux plus que d’autres pour recevoir de l’amour et le communiquer aux autres. Certains ont besoin qu’on leur dise des mots doux, d’autres qu’on leur offre des cadeaux, d’autres encore de recevoir et de faire des câlins, ou encore sont très touchés qu’on leur rende service (et ils communiquent en retour leur amour de la même manière). Enfin certains ont besoin de se sentir uniques et aimés en partageant des moments privilégiés, des discussions. Observons un peu de quelle manière chacun dit je t’aime dans notre famille et utilisons le canal proposé pour pouvoir dire je t’aime de manière audible pour notre interlocuteur !

En rendant chacun plus créatif

Lorsque tu n’es pas en mesure de changer une situation, la vie t’invite à te changer.

HILDA BAROUM

Pour les parents, se changer soi-même peut devenir un objectif pour retrouver un équilibre dans les relations intra-familiales. On apprend ainsi à mieux appréhender les conflits, mieux gérer les crises. Discordes, disputes et conflits deviennent des occasions pour chacun de s’épanouir, d’apprendre, de répondre positivement, de se focaliser sur de nouvelles étapes plutôt que de stagner sur un constat.

Du côté des enfants, on peut également trouver bien des solutions. Comment ? En leur apprenant à mieux se connaître, mieux connaître l’autre mais également en posant des questions pour mettre en oeuvre leur intelligence, solliciter leur créativité.

« Quelqu’un a une idée ? « 

« Je ne sais pas ce qu’il faudrait faire, mais il doit forcément y avoir une solution, réfléchissons… »

« Comment se débrouiller pour que chacun puisse avoir son tour ? »

« Que comptez-vous faire pour que chacun se sente mieux ? »

En les aidant à créer de nouvelles solutions, on s’assure d’une paix plus durable et d’une solution plus adaptée au problème qu’ils rencontres. Le compromis sera plus acceptable pour chacun.

Résoudre les conflits de manière ludique

Au quotidien, on peut déjouer bien des conflits en ayant recours à des petites astuces toutes simples. Par le jeu, la musique, l’humour, non seulement on diminue l’ampleur des conflits mais également on rajoute de la joie à la vie de famille !

En musique !

Le lavage des dents est compliqué ? Pourquoi ne pas essayer de le faire en musique !

 » Avec la compagnie Créole, ambiance détendue assurée ! »

Justine, maman de 2 enfants

En jouant !

La préparation pour aller se coucher se passe mal ? Et si on jouait ? Cache-cache, séance de guilis pour bien se détendre, un petit livre et hop au lit !

On peut aussi jouer un jeu de rôle en imitant chacun des protagonistes (et en exagérant un peu pour les faire rire !)

Avec de l’humour

L’humour c’est, avec l’amour, la meilleur arme pour désarmer les conflits.

« Mon mari demande aux enfants de ranger leurs jouets et comme d’habitude, les enfants ont bien mieux à faire, aussi il leur dit « ok, je range vos jouets mais en échange vous devrez ranger mon placard à chaussures ». Alors très vite ils partent ranger leur chambre !

Soline, maman de 2 enfants de 5 et 7 ans

En ayant recours à de petits astuces symboliques

Pour désamorcer une séparation difficile le matin, voici ce qu’une maman a proposé à son enfant :

 » Mon fils avait une vraie problématique de séparation pour aller à l’école. Je lui dessine un petit coeur au creux de la main, cela évite le conflit du matin (que je n’arrivais plus à gérer, c’était l’escalade des émotions et du chantage affectif)

Stéphanie, maman de deux enfants de 4 ans et 2 ans

Transformer les moments de conflit en défis et missions

Les enfants adorent les missions, la phrase magique « j’ai une mission de la plus haute importance pour toi » les honore et rend hommage à leurs capacités en lesquelles nous avons confiance (il ne s’agit pas de leur demander quelque chose qui ne serait pas à leur portée) et parfois même ils peuvent mener une mission particulièrement délicate comme ranger le vase de la tante Berthe pour peu qu’on leur en ait donné les moyens ! (ça prend un peut de temps de bien expliquer les techniques à mettre en oeuvre, mais quelle fierté quand ils y parviennent !)

Ainsi prendre sa douche en 1 minute et 30 secondes, être le plus rapide pour mettre le couvert, battre le record de la veille pour débarrasser le salon de la tonne de jouets entassés dans la journée deviennent des challenges d’autonomie au lieu d’être des moments de conflit.

Connaissance de soi, solutions gagnant-gagnant, humour, jeu, astuces, créativité, communication non violente, autant de pistes pour déjouer bien des conflits et permettre à chacun de mieux respecter l’autre, de dire ce dont il a besoin, d’exprimer ses désaccords sans violence. Et vous que privilégiez-vous dans vos conflits du quotidien ?

Gabrielle Sebire, rédactrice pour le Réseau des Parents

Retrouvez nos autres articles autour des conflits et de la fratrie

Les conflits dans la fratrie

Fratrie : les meilleurs amis du monde (ou pas)

Frères et soeurs : comment gérer les relations entre nos enfants

Les frères et soeurs ne devraient-ils pas naturellement s’aimer ?

Faire famille, ça se construit

Pour aller plus loin :

Il me cherche, Isabelle Filliozat, 2019

Laissez-les se débrouiller, Stéphanie Morand, 2019

Les conflits, c’est la vie : oser les désaccords et avancer quand même, Bernard André, 2020

Petit décodeur illustré des parents en crise, Anne-Claire Kleindienst et Lynda Corazza, 2020

Petit décodeur illustré de l’enfant en crise, Anne-Claire Kleindienst et Lynda Corazza, 2017

Petit décodeur illustré de l’ado en crise, Anne-Claire Kleindienst et Lynda Corazza, 2019

Grosses colères et petits drames: sortir des conflits grâce à l’autorité bienveillante, Florence Renaux, 2019

Frères et soeurs : de la rivalité à la complicité, Nina Bataille, 2018

Frères et soeurs sans rivalité, Adele Faber, Elaine Mazlish, 2013

On ne se comprend plus, Isabelle Filliozat, 2019

Les 50 règles d’or de la gestion de conflits, Latifa Gallo, 2016

Mon ado, ma bataille : comment apaiser la relation avec mon adolescent ? Emmanuelle Piquet, 2017

Pour les enfants :

On se dispute, on se réconcilie, Isabelle Filliozat, 2018 (à partir de 5 ans)

Les philo-fables pour vivre ensemble, Michel Piquemal, 2009

2 réflexions au sujet de “Les conflits, épisode 2 : mieux communiquer, créer, amour et humour”

Les commentaires sont fermés.